Accueil / Actualité / Classe préparatoire pour l’ENA

Classe préparatoire pour l’ENA

Dans la volonté de diversifier l’origine de ces publics et de permettre à des jeunes de milieux sociaux modestes d’accéder à des filières d’excellences, la campagne de recrutement de la classe préparatoire intégrée à l’ENA (CPENA) est lancée.

Elle vise les excellents étudiants de droit, sciences politiques, économie ou gestion, diplômés d’un M² et titulaires d’une bourse de mérite. En partenariat avec la prepa de Paris I ENS, son objectif est de préparer les jeunes issus de milieux sociaux modestes aux concours A+ de la fonction publique. 50% des 65 anciens élèves de CPENA ont réussi un concours A ou A+ dont 2 ont intégré l’ENA.

Si ces jeunes subissent les mêmes épreuves de concours que les autres candidats, ils bénéficient d’une préparation spécifique au titre de l’égalité des chances, afin de contribuer à renforcer la présence de jeunes des milieux sociaux modestes dans l’encadrement supérieur de l’Etat, mais aussi de la fonction publique territoriale ou hospitalière, selon leurs aspirations.

 

Ceux de ces étudiants qui ont suivi des études de droit ou d’économie peuvent présenter directement le test d’entrée à la classe préparatoire intégrée, je recommande à tous ceux qui ont suivi d’autres études brillantes et qui sont intéressés par ce prestigieux concours administratif, ou d’autres concours administratifs tels qu’administrateur territorial, directeur d’hôpital, etc., de suivre durant leur parcours une option en droit et/ou en économie au moins durant un an avant de se présenter à ce test.

Une quinzaine d’écoles de service public disposent en France d’une classe préparatoire intégrée. Vous pouvez trouver toute information utile sur le site internet de l’ENA et celui des écoles de service public. Par ailleurs, les études sur les cinq dernières promotions d’élèves de l’ENA montrent que 20% d’entre eux sont d’une famille modeste, et 47% si l’on considère l’origine sociale des grands-parents.